« L'Histoire est gravée dans les esprits et les monuments » Un élève

Visite du Fort de Breendonk (2012)

Journées Mémoire :

Visites de Kazerne Dossin et du Mémorial national du Fort de Brendonk 

(enseignement secondaire supérieur)

 

Contenu

  • Visites de Kazerne Dossin, Mémorial, Musée et Centre de Documentation sur l’Holocauste et les Droits de l’Homme (Malines) et du Mémorial national du Fort de Breendonk (Willebroek)

  • Rencontre préalable obligatoire de 100’ avec un de nos animateurs dans votre classe : présentation du CCLJ, de « La haine, je dis NON ! », du programme de la Journée Mémoire et exposé (à l’aide d’un powerpoint) sur la fonction de ces deux lieux de mémoire dans la Belgique occupée par les nazis. Cette rencontre préalable tend à favoriser l’écoute et le dialogue.

En pratique

  • Chaque Journée Mémoire peut accueillir un maximum de 80 étudiants accompagnés de 4 professeurs

  • Organisation de la Journée Mémoire par notre équipe (réservations, transports, etc.)

  • A l’exception d’une PAF de transport de 10 EUR/étudiant, le CEC du CCLJ prend en charge l’intégralité des coûts de la Journée Mémoire

  • Pour le déjeuner : les étudiants peuvent soit emporter un pique-nique, soit manger dans un snack à proximité (frais à leur charge)

  • Afin de favoriser l’égalité des chances, les écoles ayant participé à nos Journées Mémoire une année ne peuvent en bénéficier les deux années suivantes.

Kazerne Dossin

(Musée, Mémorial et Centre de documentation sur l'Holocauste et les Droits de l'Homme)

"Depuis la caserne Dossin, édifiée au XVIIIe siècle, 25 484 Juifs et 352 Roma et Sinti ont été déportés entre 1942 et 1944. À peine 5 % d'entre eux sont revenus vivants d'Auschwitz-Birkenau.

 

Kazerne Dossin est un lieu pour se souvenir intensément, un lieu de mémoire unique en son genre. Le musée est consacré à la persécution des Juifs et des Tsiganes en Belgique. 

 

En partant de l'Holocauste, le musée examine également les mécanismes intemporels de la pression de groupe et de la violence collective qui, dans certaines circonstances, peuvent déboucher sur des massacres et des génocides."

 

Extrait de la note conceptuelle de Kazerne Dossin.

La caserne Dossin abrite aujourd'hui un mémorial.

Le bâtiment du musée se situe en face de la caserne Dossin. © Photo Stijn Bollaert

Mémorial national du Fort de Breendonk

Le Fort de Breendonk est un des camps nazis les mieux préservés d'Europe. 

Le camp d’internement de Breendonk est installé dans une forteresse militaire de l’armée belge construite au début du XXe siècle. C’est à la fin du mois d’août 1940 que les Allemands transforment la forteresse en camp de détention. 

 

Au total, ce sont 3.546 détenus qui passent par les geôles de Breendonk : 390 n’y survivent pas. Aux personnes tuées en ses murs, s’ajoutent 2.330 autres détenus « de passage » déportés ensuite, soit vers des camps de concentration (prisonniers politiques) soit, pour le cas des Juifs, vers Auschwitz, via Malines. Moins de la moitié des déportés reviendront de déportation.

L'entrée du fort de Breendonk.

Centre d'Education à la Citoyenneté

Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind

Rue de l’Hôtel des Monnaies 52

1060 Bruxelles
Tél. 02/543.02.70

Fax 02/543.02.71
hn@cclj.be 

FWB_VERTI_NEGA_01.png
photoeffets_edited.jpg
Actirislogo-negatief.png
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon